Depuis sa création, l’association porte et tente d’incarner les valeurs qui fondent la société Kogi : la responsabilité, l’équilibre, la solidarité, l’écoute et l’harmonie.

 

1Un programme humanitaire

Tchendukua action humanitaire

Les conditions de survie que nos sociétés modernes imposent aux dernières sociétés « racines » (autochtones), au-delà des drames qu’elles provoquent, génèrent une perte irréversible de connaissances ancestrales.

Le processus de restitution de terres, mis en oeuvre au profit de ces communautés en détresse, et particulièrement celle des Indiens Kogis, leur permet de retrouver un territoire, condition pour faire vivre leur culture et s’inventer un futur qui leur soit propre.

» Opération carré vert | » Projet Mendihuaca

2La sauvegarde de la biodiversité

Préservation de la biodiversité dans la Sierra Nevada de Santa Marta

Il s’agit de développer avec les populations racines des démarches de préservation et de reconstitution de la biodiversité qui s’appuient sur leurs connaissances et leurs savoir-faire millénaires.

Ces démarches, menées en co-construction avec les populations locales, permettent la reconstitution de zones tropicales particulièrement dégradées, la préservation du patrimoine agro-forestier et la valorisation des connaissances de ces communautés.

» Préservation de la Biodiversité

3Des actions de sensibilisation

Tchendukua : conférences et actions de sensibilisation

L’association programme en France, en Europe et au Canada des actions de sensibilisation et de formation aux enjeux d’un développement humain durable (conférences, séminaires, stages).

Des interventions ont lieu dans des entreprises, des établissements scolaires ou lors d’événements spécifiques pour le grand public (colloques, festivals, etc.).

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Edith Ansart en remplissant le formulaire ou en téléphonant au 01 43 65 07 00.

C’est dans cet esprit qu’a été mis en oeuvre l’Ecole de la Nature et des Savoirs, lieu de formation systémique s’inspirant largement des principes de fonctionnement des sociétés racines (Drôme)

 

Sur le terrain

 

« Au début, beaucoup de Kogis ne vous croyaient pas.. Ils pensaient que vous étiez comme les autres, que vous veniez acheter la terre pour vous. Beaucoup de gens viennent ici pour prendre, utiliser, se servir. Ils ne protègent pas les choses, ils ne les pensent pas, ils les utilisent… »