Mamu Antonino

Mamu Antonino

Mamu Antonino, l’un des frères de Miguel DINGULA, a été chargé de tout le travail de récupération spirituel qui doit être mené sur les terres de La Luna.

“C’est Mamu Joaquim, un Mamu de grand prestige au sein de la communauté qui a été chargé d’ouvrir la voie et d’initier tout ce travail de récupération.

C’est à lui qu’est revenue la lourde tâche de “nettoyer” ces terres abîmées, profanées pendant de nombreuses années, de les préparer “spirituellement” pour permettre l’installation définitive des premières familles.

Mamu Antonino

Après cette première étape, c’est au Clan Alimako, auquel appartient Mamu Joaquim qu’est revenu la responsabilité de ces nouvelles terres.

Mamu Joaquim est malheureusement décédé peu de temps après son arrivée. C’est le Mamu Antonino, membre du Clan Dingula, famille proche du Clan Alimako qui a été désigné pour le remplacer. Un changement qui a posé de nombreux problèmes dans l’organisation génétique qui accompagne la prise de possession d’un nouveau territoire. Aujourd’hui, ce sont toujours les membres du Clan Alimako, sous la responsabilité de Camilo, fils aîné de Joaquim qui ont la charge de ces nouvelles terres.”

Sukua

Sukua

Fils de Vincente, Sukua (enfant) mène sa vie entre les terres de La Luna, et celles, plus en altitude, de la Hamaca. Avec son père, qu’il suit pas à pas, il apprend ce que sera son rôle au sein de la communauté : planter, travailler la terre, en répartir les récoltes… Sukua parle avec la terre…

Marco

Marco

Marco est l’un des Mamu les plus reconnu, dans la communauté de Santa Rosa.
II est venu discuter et échanger avec Camilo sur le processus de récupération culturelle mis en place sur les terres de Boqueron. Debout, à l’entrée de la vallée, il observe ce nouveau territoire…. celui ou vécurent ses ancêtres, les Tayronas