Appel à cotisation 2017

Download (PDF, 221KB)

Chers amis, adhérents, donateurs, compagnons de route,

Le saviez-vous ?

Le mot générosité, du latin “genero”, n’a pas seulement un sens moral, puisqu’il signifie en latin : engendrer, concevoir et imaginer…

Le don ne relève donc pas d’une posture éthique mais d’un principe vital.

Donner, voilà l’un des principes de base de la vie, qui permet l’émergence du nouveau et, au final, la production de richesse.

La richesse, dont nous parlons à Tchendukua, n’a rien à voir avec l’accumulation et la possession de biens au sens économique et moderne du terme, non ! La vraie richesse est incompatible avec l’idée même d’accumulation qui suspend le flux des choses donnée et reçues. Pour que se créent et se multiplient les richesses de la vie, le don est indispensable.

C’est sans doute de cette richesse-là dont nous parlent les Indiens Kogis fondée sur le don et le contre-don. Cette richesse issue de la pratique vivante de l’échange, de ce “Zigoneshi” -“je te donne, tu me donnes”- qui structure la société kogi et qui a inspiré nos actions en cette année 2016. Et ce sont bien évidement vos dons, ici, et la richesse qu’ils ont engendrée, qui nous permettent de donner, partager et remettre de la vie là-bas.

En 2016, nous avons restitué aux Kogis plus de 300 hectares de terre ; organisé la venue des Kogis au Positive Economy Forum au Havre ; aidé de nouvelles familles à s’installer. Nous comptons sur vous pour nous aider à poursuivre nos actions en 2017 ; poursuivre l’achat et la restitution de terres ; aider au réveil de la culture kogis ; et surtout imaginer et mettre en place, à la demande des Kogis, une école d’un nouveau genre, qui permette aux jeunes Kogis de rester Kogis dans un monde moderne en mutation. Nous avons envie de conclure ce courrier, avec ces mots de l’anthropologue Carlos Lenkersdorf : “Il existe des société où le mot ennemi n’existe pas, où tous les êtres vivants sont unis, fraternels, responsables les uns des autres dans un destin commun.”

Pour continuer, nous avons d’abord besoin de votre adhésion au projet que nous portons tous et —si possible— de votre don supplémentaire.

Marie-Hélène, Etienne, Michel, Egbert, Florence, Philippe, Edith, Eric, Jean-Pierre, Didier, François, René-Charles,

Eymeric, Yvette, Jean-Jacques, Madeleine, Jacqueline… et en Colombie, Claude, Mauricio et les Kogis.